HK
 

Il était une fois...
HKHK & LES SALTIMBANKS
« Mon grand-père était un poilu de la première guerre mondiale. Ma mère et mon père, des immigrés algériens ayant fait le grand voyage : des montagnes de Kabylie jusqu'aux pavés roubaisiens. Et moi... je suis un saltimbanque ». Ainsi se définit Hadadi Kaddour dit HK, né en 1976, dans un quartier populaire de Roubaix. Fils de marchands de fruits et légumes, il a, très jeune, fréquenté les marchés pour aider « le paternel » : tablier bleu, casquette et numéro de claquettes pour amuser la clientèle. Sa première scène, en quelque sorte !

À l'âge de 15 ans, HK est frappé de plein fouet par la révolution hip hop. Il monte son premier groupe « Juste Cause », avec lequel il fera véritablement ses premières armes, puis "Piece of salam", avec qui il écumera toutes les scènes de la région lilloise. En 2005, il forme avec son acolyte Said un groupe au format « révolutionnaire » : M.A.P, le Ministère des Affaires Populaires, du Hip-hop avec un accordéon, un violon et une farouche volonté de porter l’identité d'une région ouvrière et métissée, modeste mais chaleureuse. Ils seront « Révélation du printemps de Bourges » en 2006. Leur premier album "Debout là-D'dans" sortira dans la foulée. Un deuxième album voit le jour en 2008 « Les bronzés font du ch'ti ».

En 2009, HK, qui a des envies de colorer sa musique de chanson, de musiques du monde, et de reggae, se lance en solo… Enfin, pas vraiment ! Il forme le groupe « HK et les Saltimbanks » avec des musiciens virtuoses et taillés pour la scène : Jeoffrey Arnone (accordéon) qui officiait déjà au sein du M.A.P; Meddhy Ziouche (mandole), Manuel Paris puis Jimmy Lo (guitare), Seb-Big Cat (batterie), Eric Janson (basse) et Saïd Zarouri (comédien). Deux albums naîtront : Tout d'abord, en 2011, « Citoyen du Monde » sur lequel figure l'emblématique « On lâche rien », chanson reprise dans les manifestations ainsi qu'au cinéma dans "la vie d'Adèle". Puis, en 2012, « Les Temps Modernes », incluant un autre titre phare du groupe : "indignez-vous" en hommage à Stephane Hessel. Entre 2009 et 20014, le groupe enchaine les tournées partout en France et en Europe, allant même se produire par deux fois aux Etats-unis (2010 et 2014 : Chicago, New-York, Madison, Detroit ) et au Quebec (2012 et 2014 : Montreal - festival Nuits d'Afrique, Quebec, Grandby ).

Parallèlement, HK sort en 2012 son premier roman, aux accents auto-biographiques, « J'écris donc j'existe ». Il en publiera un second, « Neapolis ». S’ensuit l'album « les Déserteurs » en 2014, hommage à la chanson française et à la musique châabi.

En 2015, sort le 3ème opus de HK et les Saltimbanks, « Rallumeurs d'étoiles », dont le titre est inspiré d'un vers d’Apolinaire : « Il est grand temps de rallumer les étoiles », une référence à une époque sombre, propices aux obscurantismes de toute forme entre fanatismes et xénophobies.

Cet album se conçoit à la fois comme un hommage et une utopie. Une ode à tous les « rallumeurs d'étoiles » anonymes qui, chaque jour, à leur petite échelle, par un geste, un engagement, une parole, une création, entretiennent une lueur. Des chansons pour aujourd'hui et pour demain, comme « Rallumeurs d' étoiles » dont le refrain est chanté par les enfants du groupe, « Dounia », en duo avec le chanteur malien Aboubacar Kouyaté ou encore « Para cuando la vida ? » dans lequel HK se joint au chanteur chilien Leon Pena Casanova pour interroger nos sociétés « déshumanisantes ». Des chansons d'amour aussi comme « Si un jour je tombe » et « Je te dis non ». Amour, musique, voyage... alors, adieu HK le chanteur engagé ? Certainement pas ! mais un engagement résolument poétique, artistique et créatif : « sans haine, sans armes et sans violence ».

Aujourd’hui, en accord avec ses compagnons de toujours, HK sort un nouvel album sous son nom : « l’Empire de papier » (3 mars 2017). Une bonne partie du groupe l’accompagne encore dans cette nouvelle aventure ! En attendant le retour de l’équipe au grand complet, découvrez vite ce nouvel album et rejoignez HK sur la route ( à partir de mars 2017 ) : www.empiredepapier.fr